Je paye en ligne
Covid 19
Lancée officiellement le 27 décembre 2020, la campagne vaccinale contre le Covid-19 entame désormais sa troisième phase mais suscite toujours autant d'interrogations. Celles-ci portent notamment sur sa mise en œuvre dans les entreprises.

INITIA vous informe sur vos obligations en tant qu’employeur.

La campagne de vaccination est entrée dans sa phase 3. Les salariés faisant partie de la cible définie dans la stratégie nationale de vaccination sont invités à se rapprocher d’un centre de vaccination ou de leur médecin traitant pour se faire vacciner.

Les services de santé au travail peuvent dorénavant contribuer à cette campagne avec le vaccin AstraZeneca sous certaines conditions.

Le salarié doit avoir entre 50 et 64 ans et présenter une des pathologies suivantes liste

Votre rôle d’employeurs est d’informer vos salariés de cette possibilité.

Cela peut se faire par un affichage (ex – AST35 > flyers).

ATTENTION : c’est au salarié, et à lui seul, de prendre rendez-vous auprès du service de santé au travail. La vaccination se réalisera, dès que possible, en toute confidentialité.

Nous vous conseillons donc fortement de prendre contact avec votre médecine du travail pour qu’elle vous indique les modalités d’information et d’accès aux vaccins pour vos salariés.

Que se passe-t-il si malgré la recommandation de l’entreprise, le salarié ne souhaite pas être vacciné contre le Covid-19 ?

Ce point soulève un certain nombre de questions. L’employeur sera-t-il déchargé de sa responsabilité une fois qu’il a recommandé la vaccination à ses salariés ? Si tel est le cas, l’employeur pourra se contenter de continuer à faire appliquer les gestes barrières dans l’entreprise – ainsi que l’ensemble des mesures de prévention déjà applicables – pour remplir son obligation de sécurité.

L’employeur peut-il savoir quels salariés se sont fait vacciner ?

En principe, le secret médical veut que l’employeur n’ait pas accès aux données liées à la santé du salarié. Toutefois, si le médecin du travail préconise un aménagement de poste lié au refus du salarié de se faire vacciner, l’employeur sera indirectement averti. De même, si l’employeur souhaite contester les aménagements, il sera difficile de concilier secret médical et droit au recours contre une décision justifiée par des éléments médicaux.

+ d’infos sur le site du service public